PREMIERE EDITION PARIBABI

 

PARIBABI : rencontre d’une nouvelle génération de Paris à Abidjan

Ce jeudi 1er avril , la Villa Alfira sis au deux plateaux abritait dans un magnifique cadre la première édition de Paribabi

l’afterwork initié depuis peu, se positionne déjà comme un point de rencontre des générations franco-ivoiriennes.

Ainsi, cette rencontre mensuelle n’a pas manqué d’attirer du beau monde comme à l’image de son avant-première.

En effet, la nouvelle génération, de Paris à Abidjan, a tenu à répondre massivement présent à cette rencontre, qui s’annonçait haute en couleur avec des invités de marque.

Pour cet afterwork, l’équipe de Paribabi recevait en Guest M. Jil-Alexandre N’DIA, fondateur et CEO de weblogy (Abidjan.net).

Dans une ambiance bon enfant, notre invité a partagé son expérience tout en se prêtant aux questions des participants. 

 

  • UN PARTAGE D’EXPÉRIENCE

C’est le moins que l’on puisse dire, pendant une quarantaine de minutes M. Jil s’est ouvert aux invités présents, partageant son parcours entre Abidjan, France et Etats Unis d’Amérique, mais aussi ses attentes vis-à-vis d’une jeunesse qu’il a souhaité entreprenante.

Bien qu’il ait effectué ses études supérieures aux Etats Unis d’Amérique, M. Jil-Alexandre, en répondant aux questions d’un participant a tenu à rappeler qu’il n’est plus nécessaire d’aller à l’extérieur…

« Ceux qui vont m’écouter et surtout ceux qui sont sur internet vont sûrement me trouver ingrat. (…) Mais je réponds non ! Aujourd’hui avec les outils Internet comme les ordinateurs, les téléphones, on a plus besoin de se déplacer…”  

Pour notre invité, il y a également tout intérêt à aider les jeunes entrepreneurs d’ici, qui doivent aujourd’hui faire preuve de sérieux pour exceller…

 “Plus je donne et plus je réalise qu’en fait, je suis béni dans ce qu’on fait. Plus je donne et plus je découvre de nouveaux talents, de nouvelles idées…” 

“Le conseil que je peux donner à ces jeunes, c’est d’être sérieux dans ce qu’ils font (…) ça prend beaucoup de temps, mais on peut y arriver (…) ils ont juste besoin d’être sérieux et de travailler dur.”

  • PARIBABI : QUE RETENIR ?

l’Ivory french touch a désormais un point de rencontre : Paribabi. 

l’Afterwork se propose d’unifier 2 cultures tout en, en faisant la promotion. La première édition se solde ainsi avec des participants pleinement satisfaits et déjà impatients d’assister à la prochaine rencontre prévue début mai.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.